Alexis Consolato

Alexis Consolato

Ancien élève des Cours Florent, Alexis Consolato participe en 2012 au Festival de théâtre de la Sorbonne en interprétant les rôles de M. Purgon et M. Diafoirus dans Le Malade Imaginaire de Molière, mis en scène par Michèle Harfaut et Augustin le Contour. En 2013 avec Mathieu Delaunay, il créé Le Très Tragics Théâtre, il travaille notamment sur l’adaptation de La Rubrique-à-brac de Marcel Gotlib. En 2014, on le retrouve dans Mais n’te ne promène donc pas toute nue ! De Georges Feydeau, mise en scène Eric Supply. En 2015, il joue dans Zazie dans le métro, mise en scène Sarah Gabrielle et la même année, et dans Le Prince Travesti de Marivaux, mis en scène de Daniel Mesguich.

Auteur, il participe à quelques scènes ouvertes parisiennes avec ses scénettes, comme Kandidator au Théâtre des Feux de la Rampe.   Grâce   à   cette   scène   ouverte,   son   premier   seul   en   scène   : Sans  nom,  voit  le  jour   en  2016. Il anime depuis la rentrée 2015 un atelier d’improvisation au Patronage Laïque Jules Vallès, centre culturel de la mairie de Paris, puis au Cours Mesguich depuis 2017. Il est à nouveau présent dans Au bout du monde d’Olivier Rolin au Festival d’Avignon. Il joue actuellement le rôle d’Hercule dans les Douze travaux d’Hercule… ou presque, qu’il a coécrit avec la metteure en scène Sarah Gabrielle.