Jacques Courtès

Jacques CourtèsJacques Courtès, après avoir travaillé avec le mime J. Durbec, a été élève au Conservatoire de Marseille, au Théâtre de recherche de Marseille et au théâtre des 50 «Andreas Voutsinas» (assistant de Lee Strasberg) à Paris.

Au théâtre, il a joué notamment avec A. Vouyoucas et D. Brée puis, JL Laval Le fou et la nonne de Witkiewitz, Un cri silencieux de J.Courtès; P. Haudecoeur Thé à la menthe ou t’est citron, C. Sterne Résurgence de J- P. Cannet;, Moderato Cantabile de M. Duras, Bouli Miro de F. Melquiot; J-C. Drouot Vendredi ou la vie Sauvage de M. Tournier; C. Lamarre La vie de Galilée de B. Brecht; S. Grassian Le songe de l’oncle d’après F. Dostoïevski, Les falaises de S. Jobertie, Carnet d’enfance de J. Courtès, Alias le bonheur… de L. Longelin, Mystere Pessoa d’après F. Pessoa, l’âge des comptoirs de J. Courtès; Dernièrement, il a joué dans le spectacle de William Mesguich, Les Mystères de Paris d’E. Sue, adaptation de C. Escamez.

Au cinéma, il a tourné dans des longs, moyens et courts métrages et régulièrement pour la télévision avec : R. Guédiguian; C. Lelouche; D. Chamillard; T. Lassalle; J-L. Laval; L. Georjin; M. Buniaud;; J-L. Bertucelli; A-M. Blanc; B. Tiulong; A. Bonnot; D. Ladoge;; V Trisolini ;F Olivier ; B. Busnel ; L. Enneman ; F. Descraques ; V. Martinet.

Après avoir écrit plusieurs scénarios et un premier Solo (Un cri silencieux, joué à l’Olympia), il écrit des textes pour les châteaux du Conseil Général du Loiret, pour la ville d’Orléans, pour des conventions d’entreprises. Il revient à l’écriture théâtrale pour écrire Carnet d’enfance, son deuxième solo, qui sera suivi de L’âge des comptoirs. Ces deux derniers textes sont parus aux éditions les mandarines et ont été créés au théâtre de l’Epée de bois à la cartoucherie de Vincennes et joués en tournée.

Il est également formateur à l’ERTS (école des travailleurs sociaux). Il anime des ateliers d’écriture, pour divers structures. Il est également responsable du département théâtre des Performing Art (IFPRO Rick Odums, Paris).

La compagnie du théâtre Mordoré l’intègre dans sa tribu à l’occasion de sa création Zazie dans le Métro, où il endosse le rôle de Gabriel.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone